Le dilemme israélien. Un débat entre Juifs de gauche

CouvLiebmanMiliband   Titre:   Le dilemme israélien. Un débat entre Juifs de gauche. Lettres de Marcel Liebman et Ralph Miliband
  Auteur:   Sélection, introduction et épilogue de Gilbert Achcar
  Collection:   Cahiers libres
  Pages:   94
  Prix:   12 EUR - 19 CHF
  ISBN:   2-940189-33-1
  Date de publication:   2006


«Cette correspondance autour de la guerre dite des Six Jours en 1967 entre deux intellectuels marxistes restitue les tensions de la pensée de gauche sur la question israélo-palestinienne. Ralph Miliband et Marcel Liebman étaient tous deux nés à Bruxelles, d’origine juive et partageaient un même engagement socialiste. C’est cependant à Londres qu’ils se lieront d’amitié: Marcel poursuivait ses études à la London School of Economics où enseignait Ralph. Leur controverse sur le conflit israélo-palestinien sera sans doute l’épreuve la plus difficile que traversera leur complicité intellectuelle. Marcel Liebman est assurément le plus intransigeant des deux à l’égard d’Israël. Leur appréciation aussi réfléchie que passionnée du conflit et des formules d’Etat «juif d’Israël», d’Etat «démocratique et laïque de Palestine» et «d’Etat binational» aboutira finalement à un accord autour de la coexistence de «deux Etats». Les arguments que s’échangent les deux amis n’ont pas fini de diviser la gauche. En remontant aux racines de la controverse, cette correspondance éclaire ses enjeux.»


Mateo Alaluf, président de l'Institut Marcel Liebman

 

Marcel LIEBMAN (1929-1986), professeur à l’Université de Bruxelles, a marqué une génération intellectuelle. Précurseur du dialogue israélo-palestinien, on retrouve dans son récit auto-biographique Né Juif (Duculot 1977 et Labor 1996) la figure de l’intellectuel intransigeant, de culture juive et qui avait vécu tragiquement «la longue nuit du nazisme». Parmi ses livres, Le léninisme sous Lénine (Seuil, 1973) et Les socialistes belges (Vie Ouvrière, 1979) rendent bien compte de sa démarche d’historien du mouvement ouvrier.

Ralph MILIBAND (1924-1994)comme chercheur et enseignant est indissociable de la formation de la pensée socialiste contemporaine en Grande-Bretagne. Son livre Parliamentary Socialism (1961) reste la critique la plus radicale du travaillisme britannique. The State inCapitalist Society (1970), traduit en français sous le titre L’Etat et la société capitaliste (Maspero, 1973), a contribué à stimuler les courants hétérodoxes de la science politique. Comme fondateur et inspirateur de la revue Socialist Register, il a joué un rôle de premier plan dans les débats théoriques de la gauche.