Le travail des enfants: terrain de luttes

CouvBonnetTerraindelutte   Titre:   Le travail des enfants: terrain de luttes.
  Auteur:   Michel Bonnet
  Collection:   Cahiers libres
  Pages:   126
  Prix:   13,5 EUR - 24 CHF
  ISBN:   2-940189-15-3
  Date de publication:   1999


Il y a des traits de la réalité qui n'apparaissent qu'à travers le combat. On ne peut pas connaître le travail des enfants si on ne se laisse pas éclairer par les luttes dont il est l'objet. Le propos de cet ouvrage est de rappeler cette exigence. Il présente la réflexion ayant trait au travail des enfants à partir des luttes qui se sont déroulées au cours de ce dernier quart de siècle, luttes dont Michel Bonnet a été, souvent, l'un des acteurs. Les thèmes abordés peuvent se décliner ainsi: la descente des enfants dans l'arène; la place accordée – ou non – à la parole des enfants et à leurs organisations; les analyses qui sous-tendent les politiques et programmes des organismes internationaux; les luttes en Asie, où l'on dénombre plus de 60% des enfants qui travaillent dans le monde; le travail des enfants dans ce continent déchiré qu'est l'Afrique.

Michel BONNET est reconnu comme l'un des meilleurs connaisseurs du travail des enfants dans le monde. Principal expert, de 1991 à 1996, auprès du Bureau international du travail (BIT), dans le cadre du Programme international pour l'abolition du travail des enfants (IPEC). Ses connaissances accumulées depuis des décennies sont aussi le fruit de son action directe avec des organisations locales (ONG) dans de nombreux pays «en développement». Il a participé en 1985 à la fondation du réseau d'associations Child Workers in Asia à Bangkok, en 1990 à celle de South Asian Coalition Against Child Servitude à New Delhi. Il a été l'un des animateurs de la Marche mondiale contre le travail des enfants en 1998. Il a participé à l'ouvrage collectif: L'enfant exploité. Oppression, mise au travail, prolétarisation (éd. Bernard Schlemmer), Karthala, 1996. Auteur de Regards sur les enfants travailleurs, Ed. Page deux, 1998.