Les ajustements de l’emploi

CouvHussonAjustementEmploi   Titre:   Les ajustements de l’emploi. Pour une critique de l’économétrie bourgeoise
  Auteur:   Michel HUSSON
  Collection:   Cahiers libres
  Pages:   214
  Prix:   18 EUR - 32 CHF
  ISBN:   2-940189-12-9
  Date de publication:   1999


Pour la théorie dominante, le chômage est, toujours et partout, le résultat d'un salaire trop élevé. Le seul problème qui demeure est de comprendre les raisons de la " rigidité " particulière du marché du travail. Pourtant les fondements théoriques et empiriques de cette approche sont extraordinairement fragiles: l'économétrie est constamment sollicitée et mise au service d'une défense pseudo-scientifique d'intérêts sociaux finalement assez étroits. C'est l'objet de ce livre de débusquer quelques-uns de ces à-peu-près technico-idéologiques qui parsèment les travaux d'une économie vulgaire qui domine - et encombre - la recherche. Cette démarche conduit l'auteur à esquisser une analyse de la crise qui dure et, dans le même mouvement, une problématique économique alternative autour de la question du chômage de masse et de sa seule issue progressiste, qui passe par une réduction massive du temps de travail.

Michel HUSSON est économiste. Voir son site internet

Recensions

Les modèles mathématiques ne délivrent jamais que les réponses correspondant à la logique qui a présidé à leur construction. Comme le montre fort bien ce livre, il y a donc, en économie - en dépit de toutes les prétentions à l’universalité - une mathématique «bourgeoise», outil et reflet de la théorie qu’ils formalisent. Exprimée mathématiquement ou non, la thèse de la flexibilité, attribuant la responsabilité du chômage au seul facteur travail porte la marque de ses origines. L’auteur débusque ainsi successivement les à-peu-près technico-idéologiques qui encombrent la recherche économique. Sa démarche le conduit à esquisser sa propre analyse, débouchant sur un autre mode de croissance, dans laquelle la réduction du temps de travail, sans réduction de salaire, s’inscrit de façon cohérente.

René Passet, Le Monde diplomatique, janvier 2000


Michel Husson est un économiste professionnel reconnu. Il maîtrise la littérature dite «sérieuse» (c'est-à-dire libérale) et les utilisés par les grandes institutions pour fonder leurs pronostics et justifier les préconisations politiques qu'elles avancent. Mais il est aussi un militant actif, en particulier au sein d'AC! (Agir contre le chômage).

Son objectif, avec cet ouvrage, est de contribuer à jeter un pont entre ces deux mondes. On y trouvera notamment une grande quantité de données et de graphiques qui permettent de comprendre les grandes évolutions de l'emploi et leur lien avec les autres grandeurs macroéconomiques (investissement, productivité, rentabilité) en France et dans le monde. Mais aussi une critique solide et argumentée des analyses libérales standards et des présupposés implicites des habituels. On recommandera notamment le chapitre sur l'économie politique du rentier: contrairement à une idée largement répandue, les déficits publics ne sont pas bons en soi mais correspondent plutôt à la peur de soumettre les riches à l'impôt. Et même si, avant janvier 1999, on ne partageait pas l'opposition de Michel Husson à l'euro, on lira avec beaucoup d'intérêt sa description complète et nuancée des risques et des problèmes persistants liés aux imperfections de la construction monétaire européenne. Un travail approfondi, donc, mais réservé cependant à un public déjà familiarisé avec l'économie.

Guillaume Duval, Alternatives économiques, n° 176, décembre 1999