Regards sur les enfants travailleurs

CouvBonnetRegards   Titre:   Regards sur les enfants travailleurs. La mise au travail des enfants dans le monde contemporain
  Auteur:   Michel Bonnet
  Collection:   Cahiers libres
  Pages:   231
  Prix:   17 EUR - 30 CHF
  ISBN:   2-940189-08-0
  Date de publication:   1998


Cet ouvrage ne succombe pas à la thématique à la mode: «l'action humanitaire à l'assaut de la cruauté du monde». Il refuse que la compassion fasse l'économie d'une compréhension des rapports inégaux entre les pays du Nord et du Sud et des contraintes qui mettent les enfants au travail (ajustements structurels du FMI, paupérisation massive de secteurs entiers de la population). M. Bonnet examine aussi la relation particulière qui s'établit entre l'utilisateur de la force de travail des enfants et les enfants. Il éclaire les difficultés comme la capacité des enfants – qui sont à la fois enfants et travailleurs – à agir pour se défendre. L'auteur ne pose pas le regard de «l'homme blanc» sur le travail des enfants du tiers-monde. Il a une approche qui respecte profondément les enfants travailleurs et les considère comme pouvant et devant être sujets des mesures favorisant leur émancipation.

Michel BONNET est reconnu comme l'un des meilleurs connaisseurs du travail des enfants dans le monde. Principal expert, de 1991 à 1996, auprès du Bureau international du travail (BIT), dans le cadre du Programme international pour l'abolition du travail des enfants (IPEC). Ses connaissances accumulées depuis des décennies sont aussi le fruit de son action directe avec des organisations locales (ONG) dans de nombreux pays «en développement». Il a participé en 1985 à la fondation du réseau d'associations Child Workers in Asia à Bangkok, en 1990 à celle de South Asian Coalition Against Child Servitude à New Delhi. Il a été l'un des animateurs de la Marche mondiale contre le travail des enfants en 1998. Il a participé à l'ouvrage collectif: L'enfant exploité. Oppression, mise au travail, prolétarisation (éd. Bernard Schlemmer), Karthala, 1996.

Recensions

Regards sur les enfants travailleurs est un «manuel» au sens littéral du terme: un livre qui devrait être toujours à disposition de chacun qui a compris l’ampleur et la gravité de la mise au travail des enfants de manière prématurée, entre autres en cette fin du XXe siècle. C’est aussi un manuel par la façon dont il présente systématiquement les principales forces qui structurent le monde des enfants au travail…
Michel Bonnet présente ses analyses dans l’esprit qui a inspiré le travail et les projets de l’IPEC. Schématiquement, on peut le résumer de la sorte: tout d’abord, il faut partir du développement des richesses que possède un enfant et du droit qu’il possède de prendre la parole sur leur usage. Ensuite, chaque initiative en direction des enfants travailleurs doit prendre en compte les conditions locales, et comprendre où et comment se rencontrent les réalités locales et mondiales. Et finalement apporter une attention particulière aux acteurs locaux aussi bien qu’au potentiel des enfants travailleurs de devenir les sujets de leur émancipation.

World of Work, The Magazine of the ILO (BIT), N° 25, 1998

Livre-réquisitoire et appel à la «résistance» où il [Michel Bonnet] refuse une «compassion» faisant l’économie d’une dénonciation des mécanismes « qui mettent les enfants au travail».

José-Alain Fralon, Le Monde (France), 19 mai 1998

Le débat sur les  stratégies qui permettront d’éliminer le travail des enfants n’en est qu’à ses débuts. Une telle réflexion passe d’abord par le regard sur l’insoutenable réalité des conditions de vie de ces petits esclaves, et, comme l’écrit Michel Bonnet, «le regard est un acte révolutionnaire».

Claire Brisset, directrice de l’information, Unicef,
Le Monde diplomatique (France), juin 1998

Qu’on écoute et observe les enfants avant de tout décider pour eux, comme le recommande Michel Bonnet. Les adultes, explique-t-il dans un livre remarquable, ont tendance à séparer chez un enfant travailleur ce que serait sa vie d’enfant (copains, jeux, école) et son activité de travail, qui viendrait en plus. En réalité, il n’a pas deux vies. Il est un enfant dont les actes, les pensées, toutes les minutes de ses journées sont marquées par le travail.

Mona Ferro, Le Temps (Suisse), 6 avril 1998

Voici un livre qui va déranger des consciences – même bonnes.

Revue internationale du travail, N° 1, 1999