Empire du langage ou impérialisme langagier?

CouvMorilhat   Titre:   Empire du langage ou impérialisme langagier?
  Auteur:   Claude MORILHAT
  Collection:   Cahiers libres
  Pages:   166
  Prix:   14 EUR - 22 CHF
  ISBN:    978-2-940189-41-0
  Date de publication:    2008


Qu’il s’agisse de philosophie ou de sciences sociales, le langage occupe dans la pensée contemporaine une place tout à fait exorbitante. S’appuyant sur le fait que notre appréhension de la réalité passe obligatoirement par le langage, nombre de penseurs jugent que le monde nous est inaccessible, nous n’aurions affaire qu’à des descriptions ou des interprétations diverses. Nous serions enfermés dans l’univers langagier.

De plus, les théories en vogue de la société considèrent que la réalité sociale est de nature fondamentalement langagière. Pour elles, les actes d’intercompréhension, les échanges linguistiques guidés par la poursuite du consensus, constituent la base de l’activité sociale. Les dimensions pratiques, la matérialité de l’existence des hommes sont ignorées ; ainsi les antagonismes sociaux, l’exploi tation, la domination ne seraient plus d’actualité.

L’auteur analyse cet effacement langagier de la réalité à travers l’étude critique des œuvres de trois penseurs contemporains importants : Searle, Habermas, Rorty. Il propose ensuite de mettre en cause cet enfermement langagier en s’appuyant sur certaines controverses qui ont marqué la philosophie du langage au cours du XXe siècle. Enfin, il montre que la survalorisation actuelle du lan gage est liée aux transformations qui affectent les sociétés capitalistes avancées.

Claude MORILHAT a publié notamment: Montesquieu. Politique et richesses (PUF, 1996), La Mettrie. Un matérialisme radical (PUF, 1997), Philosophie ou libertinage. Rorty et le discours postmoderne (Kimé, 2001).